Félicitations à Aleksandra Kurzak et à Roberto Alagna d’avoir claqué la porte au « génial » Villalobos

Le 29.05.2022

Félicitations à Aleksandra Kurzak et à Roberto Alagna d’avoir claqué la porte au « génial » Villalobos.

Enfin des artistes courageux refusant d’être complices de metteurs en scène incultes ! Un grand nombre d’entre eux se comportent avec nos immortels chefs-d’œuvre comme s’il s’agissait des Bouddhas de Bamiyan ; rappelez-vous, ce sont ceux que de minables ignorants ont fait sauter en Afghanistan.

L’opéra se voit massacré de la même façon, par bêtise et par prétention, vu que ces cuistres ont des appuis haut placés tout aussi ignorants qu’eux. Quel dommage que leurs aînés ne leur aient pas fait aimer l’opéra ou encore étudier la musique !

Les talibans seraient bien incapables d’ériger des statues, alors, de frustration, ils les détruisent. N’ayant ni la formation requise, ni le génie indispensable, les metteurs en scène en question seraient bien incapables de composer des opéras ; alors ils les malmènent, en toute impunité, grâce aux subventions venues tout droit des poches des contribuables. Mais enfin, y aurait-il d’autres talibans à tenir les cordons de la bourse ?

Va-t-on laisser encore longtemps le grand remplacement par la stupidité se faire ?

Bref, chapeau bas à Aleksandra Kurzak et à Roberto Alagna et, surtout, un grand merci !

Vincent Lepalestel