L’accent allemand des politiques et des journalistes – Bannir le COUP DE GLOTTE en français

Le 22.01.2022

mis à jour le 26.01.2022

En français, point de liaisons dangereuses, tout au plus des liaisons mal-t-à-propos ; bref, les liaisons peuvent être attachantes…

L’accent allemand des politiques et des journalistes – Bannir les COUPS DE GLOTTE en français car ils sonte EXécrables !

Quiconque se retrouve devant un micro, à la radio ou à la télé, éprouve le besoin compulsif de freiner à mort devant les mots débutant par des voyelles ou même les voyelles isolées (à, aux, en etc.) ; elle este Achtung bicyclette Hétonnante, cette Achtung bicyclette Habitude du coup de glotte Achtung bicyclette Hà l’allemande devant toute voyelle Achtung bicyclette Hà l’initiale Achtung bicyclette Hou voyelle Achtung bicyclette Hisolée.

Si ce coup de glotte est d’usage dans la belle langue de Goethe, il perturbe la prosodie du français où, traditionnellement, on lie les mots entre eux : elle estétonnante, cettabitude du coup de glottà l’allemande devant toute voyellà l’initialou voyellisolée.

Il s’agit donc du fameux COUP DE GLOTTE précédant une voyelle en début de mot, alors qu’en français, il est d’usage de faire la liaison… En voici d’autres exemples :

plèbe Achtung bicyclette //HIndigente – essence Achtung bicyclette //HAcidulée – sauce Achtung bicyclette //HOllandaise – douche Achtung bicyclette //cossaise – une ode Achtung bicyclette //mouvante – girafe Achtung bicyclette //HAgressive – un âge Achtung bicyclette //HAvancé – adorable Achtung bicyclette //HENfant – âme Achtung bicyclette //HInnocente – âne Achtung bicyclette //tourdi – le pape Achtung bicyclette //rétique – unique Achtung bicyclette //HEN son genre – murmure Achtung bicyclette //HInaudible – œuvre Achtung bicyclette //HOnorable – méprise Achtung bicyclette //tonnante – patate Achtung bicyclette //norme – épreuve Achtung bicyclette //HUmiliante

le symbole Achtung bicyclette //H représentant, chaque fois, une pause suivie d’une sorte d’attaque au niveau de la glotte, phénomène normal en allemand. En revanche, par amour pour notre si belle langue, on opèrera une liaison :

« plèbindigente – essençacidulée – sauçollandaise – douchécossaise – une omouvante – une girafagressive – un âjavancé – adorablenfant – âminnocente – âtourdi – le parétique – uniquen son genre – murmurinaudible – œuvronorable – mépritonnante – patanorme – épreuvumiliante »

Ce sont le président Chirac et le journaliste de RTL Jacques Chapus (1922-2011) qui, à leur insu, avaient propagé cette Achtung bicyclette //HAffreuse Achtung bicyclette //HAbitude… L’homme de radio était un passionné qui, dans le feu de l’action, éprouvait un constant besoin d’emphase, ayant pris les mots à voyelle initiale comme « têtes de Turc »…   Au fait, cette manie n’a-t-elle pas déjà fait son entrée à la Comédie Française ? « ô, vieillesse Achtung bicyclette //HENNemie ! » ; il faudrait y retourner et tendre l’oreille…

On jurerait que le locuteur atteint de ce mal craint de ne pas être compris d’un analphabète…

Fous, les chournalistes et les bolitiques, fous êtes bris de banique tès que fous foyez arrifer un mot gommenzant bar une foyelle, gomme un rameur en ganoë gayak gui abercefrait une fague zélérate ze tiricher zur lui : alors, tans l’urchence, fous fous praquez au lieu d’ébousser le moufement. Non, laizez aller, z’est une false, rien ne fous arrifera : Achtung bicyclette il n’y a bas de liaissons tangereusses en vranzais !

On ne vous accusera sûrement pas d’être fous de lier…, encore moins à lier

Par chance, le petit peuple, dont je fais partie, prononce encore :

« une déplorablabitude » – « unaffligentignorance » – « le sabirimmonde » – « des zélitimbues / zélitzimbues d’elles-mêmes » – « une languen péril » – « un Français traitsa culture »

Phénomène bizarre mais néanmoins rassurant, les fautifs sus-nommés savent, en général, lier les articles vers la droite : « unaberration langagière » / « un Nacte patriote ».

Chers lecteurs,

A présent que vous avez découvert ce « vice » allemand 😉 , vous serez stupéfaits de le constater à tout bout de champ dans la bouche de TOUTES nos « élites » ! Du reste, enregistrez-vous, lorsque vous expliquez quelque chose à une personne, et vous constaterez que vous l’avez aussi !

Alors répandez la bonne parole afin que nos belles et fluides liaisons retrouvent leur splendeur d’antan…

VITE, PRENONS LE FRANÇAIS SOUS NOTRE AILE !

Vincent Lepalestel