Le Son de Ténèbres

Aurait-on, dans cette fiction, retrouvé la trace de Peire Vidal et de Giordano Bruno ? Le premier, un auteur de renom qui gravitait à la cour d’Henri IV, avait disparu sans laisser de traces vers 1205. Quant au grand philosophe italien, on a prétendu qu’il avait péri sur le bûcher, à Rome, en 1600. Or les témoignages faisant défaut, et comme il connaissait bien Henri III, on est libre de penser qu’il a pu échapper au supplice. C’est ainsi que l’auteur du présent conte les fait reposer tous les deux dans un gouffre, et présente même leur dernier témoignage écrit…

Le Son de Ténèbres

ou

Un Panthéon basque

Conte

Vincent Lepalestel

ISBN N° 978-2-9581926-0-0

Date de parution : le 16.05.2022

En deux mots : c’est le son de ténèbres lumineuses menant du pape Grégoire le Grand à Pierre Loti en passant par Thomas Mann et François Couperin…

En un peu plus de mots : Dans ce conte fantastique, Jérémie Grégoire, la soixantaine, se retrouve, pendant la Semaine Sainte, involontairement prisonnier d’un gouffre en plein Pays basque ; grâce, entre autres, à la lumière venue de la hanque (l’équivalent de l’oculus pour le Panthéon de Rome), il va y faire la connaissance des divinités locales et découvrir qu’il fait partie intégrante de cet univers onirique où il est autant question de lamentations que de messages d’espoir, de paternité que de papauté…

Au sein de ces ténèbres, qui reprennent celles de François Couperin dans les fameuses « Leçons de Ténèbres », Jérémie baignera dans les flamboyantes composantes de l’arc-en-ciel, venu d’en haut, et celles d’une gamme majeure jouée, au tréfonds du « panthéon », par un puissant orgue communiquant avec l’océan, le tout en une débauche de sons et de couleurs magiques. Il va également faire la connaissance d’un grand nombre de personnages… Au terme de son séjour, il aura découvert non seulement d’où il vient, mais aussi sa vocation…