Lettre ouverte à l’homo sapiens parisien de la France d’en haut

Lettre ouverte à l’homo sapiens parisien de la France d’en haut

Comment se propage le virus des fautes de français…

Comment le français se désagrège à une vitesse folle, victime d’un virus pernicieux

La langue française, un cervidé covidé de sa substance autant par le haut que par le bas

Le 18.01.2022

Madame, Monsieur,

C’est Paris, le premier foyer de contamination. On y trouve des boîtes de nuit huppées fréquentées par les membres d’un club très fermé ; au nombre de ces derniers figurent des gens du showbiz, des politiques et de séduisants nababs des « quartiers », tout ce beau monde étant vêtu comme il se doit. On ne sait pas vraiment qui est qui, et il s’y opère un brassage de bon aloi.

On bavarde et, par un mimétisme inconscient, on se refile les tics langagiers, autrement dit les fautes de français : celles que commettent les « élites » sont reprises par les gens de la « France d’en bas » et celles qui sont originaires de la base, par ceux « de la haute ».

Le lendemain, imaginant qu’elle est à la mode, un journaliste qui a passé quelques heures dans ce club sélect, balance l’une de ces entorses à la radio ou à la télé et, tel un virus, elle va pouvoir contaminer des millions d’auditeurs et de téléspectateurs. Étant répétée par d’autres journalistes ou politiques, ladite faute va se répandre, par le biais des radios et des télés, comme une trainée de poudre à travers l’hexagone, prenant racine avant même que l’Académie française ait eu le temps d’intervenir. CQFD.

Malheureusement, c’est parfaitement de bonne foi qu’un locuteur pris en flagrant délit d’utilisation rétorquera « c’est comme ça qu’on dit aujourd’hui ».

Il n’en irait pas autrement d’une biche ensanglantée que déchiquèteraient, vivante, des loups et des vautours…

Le virus et ses variants sont décrits et recensés sur

http://editionsdutroubadour.com/test-de-merimee-lettre-ouverte-aux-ecoles-de-journalisme/

et sur

http://editionsdutroubadour.com/lettre-ouverte-a-madame-brigitte-macron-professeur-de-francais/.

Vite, prenons le français sous notre aile, comme s’il s’agissait d’une biche harcelée !

Vincent Lepalestel

Cassandre ou Don Quichotte ?