Lettre ouverte au Petit Robert et au Larousse : le mot AREU-AREU fait son entrée dans le dictionnaire

Le 19.10.21

Le mot AREU-AREU fait son entrée dans le dictionnaire

La France constate avec soulagement qu’en dépit de leurs rhumatismes ou de leur arthrose, les empathiques Académiciens se mettent à quatre pattes pour converser d’égal à égal avec le petit peuple ; leurs prédécesseurs étaient profondément injustes, qui prétendaient l’éduquer. Voici ce qu’en dit un ado :

Tu vas enfin pouvoir parler genre cour de récré, dire qu’est-ce que tu pense, montré grave que t’es vénère quan on te prend la tête. A l’époque tu pouvais pas. En fait, moi j’ai commencé depuis un an mes études au colège, parce que je veux devenir académicien, et je vois que sa va être possible. Tu me crois pas, frère ?

Pour parachever l’assimilation du monde des adultes par la jeunesse, les éducateurs s’inspireront bientôt de cette mise à niveau du langage en faisant adopter les comportements des enfants et des moins jeunes : ainsi, le fait de monter avec ses chaussures sur les divans ou les lits, de foncer à vélo ou trottinette sur les trottoirs, de mâcher bruyamment du chewing-gum, de cracher par terre, d’écouter la radio à tout berzingue dans sa voiture etc. etc.

Nous vivrons alors enfin dans un monde égalitaire, àreu-areubours du précédent.

Vincent Lepalestel